Le forum a déménagé à l'adresse : http://cimarronrpg.forumactif.com/

Votez toutes les 2 heures en cliquant ici => top

 
Nous recherchons actuellement des rédacteurs pour le journal. Si vous êtes intéressé(e), envoyez un message privé à Atlas.
Le concours de bannière est achevé, n'hésitez pas à aller voter pour votre favorite !
Un recensement est en cours. N'oubliez pas de recenser tous vos personnages.
De nombreux grades importants sont encore disponibles !

Partagez | 
 

 « C'était comme une promesse ; doux et terriblement faux. » - Libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Atlas
Inclinez-vous devant votre
Inclinez-vous devant votre
avatar

Messages : 284
Points d'XP : 55
Date d'inscription : 05/04/2016

Carte d'identité
Groupe: Troupeau d'Atlas
Grade: Dominant
Informations:

MessageSujet: « C'était comme une promesse ; doux et terriblement faux. » - Libre   Ven 29 Juil - 21:41




C'était comme une promesse...
Atlas


Un éclat argenté apprit au clydesdale la présence d'un banc de petits poissons à la surface-même de l'eau. Celui-ci s'ébroua et reprit son chemin. Il n'aimait pas la sensation du sable humide collant à ses longs fanons et se glissant sous ses sabots. L'odeur fortement salée de l'eau le répugnait. L'endroit avait son charme, certes, mais il s'en contrefichait. Seules ses propres terres lui importaient.
Le Roi ne comprenait pas. Il trouvait puéril et horripilant de s'amuser à galoper sur ce sable détrempé jonché de coquillages qui s'emmêlaient dans ses fanons et lui piquaient la fourchette sous les pieds. Comment certains pouvaient-ils y voir un quelconque plaisir ? Lassé de sentir le poids de la matière dorée pâle dans ses fanons, il s'avança dans l'eau. Elle s'enroula aussitôt autour de ses pieds, les lames légères se brisant contre ses sabots.

Il avait quitté son harem à l'aube, laissant derrière lui un groupe paisible et endormit. Il avait pris soin de laisser à la matriarche la tâche de veiller à ce que tout se passait bien en son absence. Il savait qu'elle le préviendrait à son retour du moindre trouble, et qu'elle s'assurerait que des guerriers et gardiens soient toujours présents et disponibles pour qu'aucun ennemi ne trouble la quiétude du harem.
Après avoir donné ses consignes à la jument, il avait prit le chemin des Terres Libres, pour se changer d'air. Ses frontières ne lui suffisaient parfois plus. Après avoir parcourut le monde entier, comment pourrait-il se satisfaire de ces quelques kilomètres de territoires où il était Roi ?

Ainsi était-il parvenu à la plage, lieu humide, certes charmant, mais bruyant. Ce n'était, heureusement pour lui, pas un de ces jours où il aspirait au silence paisible de la solitude. Le bruit incessant des vagues, du vent, la succion du sable, tout cela l'eût indisposé alors, mais dans le cas présent, ces bruissements qui se mêlaient à l'effluve salée ne le dérangeaient pas le moins du monde. Il se plaisait même à les écouter, cela lui rappelait ses lointains voyages d'autrefois. Le Roi était d'humeur paisible, et, hors de ses terres, se savait presque égal à ceux qu'il aurait pu rencontrer. Presque, parce qu'il restait tout de même Atlas ; dominant d'un harem et puissant guerrier que rares pourraient ne serais-ce qu'espérer vaincre.

Un bruit d'éclaboussures lui fit redresser les oreilles. Bientôt, il aperçut une silhouette équine se profilant à l'horizon, profitant des vagues douces et légères de cette journée ensoleillée. La brise soufflait vers la mer, et le parfum du sel lui cachait celui de l'autre équidé. Impossible de savoir de qui il s'agissait. Reprenant sa froideur habituelle, il coucha les oreilles. Pourtant, c'est d'une voix calme et posée, quoi que impériale comme toujours, qu'il lança :

« A qui ais-je l'honneur ? »




(c) PF

Hors RP :
 




Parce qu'Atlas, c'est The Best :
 


Couleur de parole : goldenrod
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moon

avatar

Messages : 107
Points d'XP : 42
Date d'inscription : 23/07/2016
Age : 15
Localisation : Derrière toi !

Carte d'identité
Groupe: Cow-boys
Grade: Cheval de Soldat
Informations:

MessageSujet: Re: « C'était comme une promesse ; doux et terriblement faux. » - Libre   Dim 31 Juil - 18:32

Moon

Atlas

「 C'était comme une promesse... 」

  C'était une douce matinée qui s'offrait à Moon et sa cavalière. Ils avaient quitté le fort à l'aube, plus ou moins en douce. La jeune femme n'aimait pas trop rester avec les autres humains et le grand étalon noir la comprenait. Les humains pouvaient être si cruels entre eux. La gent masculine se croyant supérieur à la féminine.. Mais cela était pratiquement pareil pour tous les êtres vivants, même les chevaux. Il faut bien le dire.. Mais mieux ne fallait y penser, du moins pour le moment.. Le noireau reporta son attention sur la sensation du vent dans sa crinière. Il filait vers la Plage des Vents, une joyeuse expression sur le visage. Il espérait que Lize le laisserait galoper sur la plage sans sa selle et son filet, vieille habitude.. Après tout il était né ici, il y a maintenant 4 ans de cela..

  Le sol se fit plus mou, plus humide et Moon sut alors qu'ils étaient arrivés à destination.  Une pression sur les rênes et l'étalon repassa au petit trot. C'était un trot remplit d'élégance, de grâce et de légèreté, rien de comparable au trot militaire du fort, ce trot était majestueux.. Une autre pression et il ralentit encore pour finalement marcher tranquillement au pas. Le mâle continua d'avancer sur quelques mètres avant que sa cavalière ne lui demande de s'arrêter. Il obéit sans rien dire et attendit. Elle descendit de son dos et lui fit une petite caresse. L'étalon émit un petit ronflement et la jeune femme sourit. Elle lui enleva sa selle et son filet et s'éloigna vers une petite dune où elle les posa. Moon la regarda faire, son regard était interrogateur. Que faisait-elle ? Lize revient vers lui et lui donna une autre caresse. Elle lui murmura quelque chose que l'étalon devina plus qu'il comprit. Il ne comprenait pas le langage humain mais il savait qu'elle le laissait partir ce promener, dans les limites qu'il devait revenir après. Un petit hennissement joyeux et le noireau partit au galop.

  Moon galopait près de la mer, créant des éclaboussures. Il se sentait de nouveau libre et sans loi, de nombreux souvenirs remontants à la surface. Il avait vu le monde sur cette plage et y avait passé la plupart de son enfance.. Que des souvenirs heureux.. Soudain une forme se dessina au loin, elle semblait être équine.. Le beau mâle plissa les yeux et ralentit un peu, repassant au trot. La silhouette était bien celle d'un autre cheval et la curiosité de Moon fit piquée. Que pouvait bien faire un autre équidé ici ? Il était vrai que ce lieu était agréable mais les vents étants très imprévisibles, il n'y avait presque jamais personne.. Aujourd'hui, le soleil brillait et une douce brise soufflait, c'était très agréable. L'autre équidé plaqua ses oreilles en arrière et d'une voix calme et posée, quoi que impériale aussi, il lança.

"A qui ais-je l'honneur ?"

  Et bah.. Il ne semblait pas très amical celui-là.. Le noireau s'avança et répondit d'une voix calme et pleine de grâce.

- Je me prénomme Moon mais on me connait plus sous le nom de Roho et puis-je savoir votre nom mon cher ?




- Avatar et signature par Atlas -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atlas
Inclinez-vous devant votre
Inclinez-vous devant votre
avatar

Messages : 284
Points d'XP : 55
Date d'inscription : 05/04/2016

Carte d'identité
Groupe: Troupeau d'Atlas
Grade: Dominant
Informations:

MessageSujet: Re: « C'était comme une promesse ; doux et terriblement faux. » - Libre   Lun 1 Aoû - 1:55




C'était comme une promesse...
Atlas - Moon


Comme l'autre approchait, le Roi put découvrir un jeune mâle à la robe noire, dont la moitié de la tête était blanche comme l'écume qui se formait autour de ses sabots. Ses crins étaient coupés en brosse, symbole de sa récente appartenance au fort cowboy. Ce qui était, par ailleurs, confirmé par la présence des poils brûlés au fer, formant les lettres "U.S.", sur son épaule.
C'était un mustang - race dont la taille modeste n'impressionnait guère le colosse -, plutôt musculeux pour l'un de ceux-là. Le Roi, ayant longtemps côtoyé les étalons de combat, lui trouvait une ressemblance avec les mustangs les plus coriaces qu'il eût à affronter. On l'aurait dit taillé, à quelques choses près, pour la lutte. Sa silhouette était robuste, tout en muscles, avec de larges sabots solides, et un air agile. Mais des cicatrices, se pressant en nombre au niveau de son encolure, dangereusement proche de la gorge, montraient qu'il ne l'avait pas été assez pour échapper à ces attaques qui auraient pu lui être fatales.

« Je me prénomme Moon mais on me connait plus sous le nom de Roho et puis-je savoir votre nom mon cher ? »

Lorsqu'il vint jusque devant le Roi, celui-ci dût admettre qu'il était d'une taille respectable pour sa race. Et ceci, additionné à sa carrure musculeuse, devait le rendre impressionnant à côté d'autres de taille courante. Mais, face au colosse, il faisait maigre figure.
A présent qu'il était juste devant lui, la pestilence humaine emplissait les naseaux du Roi. Il n'y avait pas à douter que le noir avait été il y a peu en contact avec un être bipède.

« Eh bien, si votre nom est Moon, je ne m'encombrerais pas d'autres appellations. Pour ma part, je suis Atlas. Dîtes-moi, seriez-vous un échappé du Fort ? »



(c) PF

Hors RP :
 




Parce qu'Atlas, c'est The Best :
 


Couleur de parole : goldenrod
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moon

avatar

Messages : 107
Points d'XP : 42
Date d'inscription : 23/07/2016
Age : 15
Localisation : Derrière toi !

Carte d'identité
Groupe: Cow-boys
Grade: Cheval de Soldat
Informations:

MessageSujet: Re: « C'était comme une promesse ; doux et terriblement faux. » - Libre   Lun 1 Aoû - 10:11

Moon

Atlas

「 C'était comme une promesse... 」

 Le noireau regardait son interlocuteur sans rien dire. Il était très imposant et le dépassait de beaucoup mais cela ne l'imprésionnait pas le moindre du monde. Chose qui l'intriguait était ses yeux vairons, le gauche étant d'un jaune/doré et le droit d'un beau bleu ciel. Cela ne dérouta Moon, il avait l'habitude vu que ses propres yeux étaient de deux couleurs différentes. Le gauche étant d'un profond bleu marine et le droit d'un joli vert pomme.. Chose encore plus déroutante, sa tête était à moitié blanche, à moitié noire.. Mais cela ne semblait pas déranger le grand mâle baie. Moon attendait en silence, ne sachant que dire.. Mais quelque chose le perturbait.. Lui qui d'habitude était plus grand que ses congénères, le voilà plus petit.. Le noireau n'aimait pas trop cette sensation d'infériorité..

"Eh bien, si votre nom est Moon, je ne m'encombrerais pas d'autres appellations. Pour ma part, je suis Atlas. Dîtes-moi, seriez-vous un échappé du Fort ?"

 Atlas avait donc remarqué qu'il appartenait, enfin appartenir est un bien grand mot, aux Cow-Boys. En faite cela n'était pas très difficile à remarquer.. Sa crinière était coupée en brosse et les lettres "U.S"  sur son épaule gauche confirmait son appartenance. L'étalon noir s'en fichait bien, ce n'était que temporaire et dès qu'il le pourrait il s'enfuirait du fort.. avec Lize bien sûr. Jamais il ne l'abandonnerait là-bas. La question du baie le surprit un peu. Un échappé du Fort.. Bonne question.. Lize était partie sans rien dire et Moon savait au combien elle en avait marre de rester parmi ces vautours. Mais il n'avait jamais pensée qu'elle l'aurait laissé filer.. Il ne voulait pas qu'elle est des problèmes à cause de soif de liberté. Le noireau tourna la tête vers la direction où sa cavalière lui avait enlevé selle et filet. Avait-elle volontairement enlevé sa selle et son filet pour qu'il part dans la nature, pour qu'il regagne sa liberté ? C'était une bonne question..

 Moon réfléchit à cela, ne sachant si oui ou non il était libre ou pas. Il aurait bien aimé rebrousser chemin et voir si la jeune femme était toujours là, mais ce n'était pas très poli de partir sans rien dire et planter là son interlocuteur. Et il semblait qu'Atlas n'aimait pas trop les bipèdes. Après un long moment de silence, le mâle noir finit par répondre à la question posée. Peut-être avait-il là une chance de regagner sa liberté, même si Lize n'était pas avec lui..

- On peut dire cela. Pourquoi une telle question ? Seriez-vous inquiet au faite que des bipèdes soient tout proche d'ici ?

 Il faut dire que Moon n'aimait pas les humains. Il les détestait plus que tout et devenait très violent en leur présence. Mais pour Lize s'était différent. Il sentait que la jeune femme ne lui ferait pas de mal, et ils partageaient le même espoir, s'enfuir du Fort et ne plus jamais croiser ses vautours de Cow-Boys.


HRP:
 




- Avatar et signature par Atlas -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atlas
Inclinez-vous devant votre
Inclinez-vous devant votre
avatar

Messages : 284
Points d'XP : 55
Date d'inscription : 05/04/2016

Carte d'identité
Groupe: Troupeau d'Atlas
Grade: Dominant
Informations:

MessageSujet: Re: « C'était comme une promesse ; doux et terriblement faux. » - Libre   Ven 5 Aoû - 21:43




C'était comme une promesse...
Atlas - Moon


Le mustang jeta un regard en arrière, l'air un peu méfiant. Il sembla hésiter longtemps avant d'enfin répondre d'un air tranquille que peu osaient arborer face au dominant pommelé.

« On peut dire cela. Pourquoi une telle question ? Seriez-vous inquiet au faite que des bipèdes soient tout proche d'ici ? »

Atlas réprima un sourire ironique. Inquiet ? Le petit ne savait visiblement pas à qui il avait à faire. Le Roi se fichait bien de ces créatures bipèdes, tant qu'elles restaient loin de son troupeau. Ceux qui s'approchaient trop près auraient tôt fait de connaître ses dents et ses sabots, comme chaque intrus, quelle que soit son espèce. L'étincelle de haine dans le regard du noir ne lui échappa cependant pas.

« Les humains ne méritent pas mon inquiétude. Je n'ai rien à faire d'eux. Mais ça n'a pas l'air d'être votre cas... » répondit-il, le regard un peu moqueur malgré lui.

Il redressa l'encolure et laissa brièvement son regard voguer vers l'horizon, attendant une réaction de la part du dénommé Moon. Il songea bien à repartir, mais il n'avait pas spécialement envie de rentrer, déjà, et ce n'était pas un simple mustang qui le ferait quitter le lieu où il souhaitait être.



(c) PF

Hors RP :
 




Parce qu'Atlas, c'est The Best :
 


Couleur de parole : goldenrod
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: « C'était comme une promesse ; doux et terriblement faux. » - Libre   

Revenir en haut Aller en bas
 
« C'était comme une promesse ; doux et terriblement faux. » - Libre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum a déménagé à l'adresse : http://cimarronrpg.forumactif.com/ :: RP :: Terres Libres :: La Plage Des Vents-
Sauter vers: